À LA DÉCOUVERTE DU MÉTIER DES GOÉMONIERS

dimanche 18 août | dès 14h | port du Korejou

Crédit photo : Bruno Le Lay

Depuis 1983, les bénévoles de l’association Karreg-Hir & Écomusée des goémoniers et de l’algue se rassemblent, en costumes, sur les dunes de Penn Enez et dans la grève pour une reconstitution du métier de goémoniers des années 1920-50. Revivez l’âge d’or de la pêche du goémon lors de cette 36ème  édition de la fête des goémoniers, ce dimanche 18 août dès 14h au port du Korejou.

Cette reconstitution de « la coupe à la soude », a pour but de faire appréhender au public la globalité de l’activité liée à la récolte des algues au long d’un itinéraire balisé et expliqué. Depuis la coupe en mer à l’aide des guillotines, jusqu’au départ des pains de soude vers l’usine, en passant par le débarquement du goémon dans la charrette, le séchage, la mise en tas, le brûlage dans les fours à soude. Vous découvrirez également des stands de produits aux algues et trouverez sur place bar, café, crêpes, glaces, huîtres…

DEUX TEMPS FORTS

Conférence-animation scientifique sur les algues à 15h00 par Karine Le Roux, docteure en biologie. Déchargement des bateaux traditionnels vers 17h00.

Renseignements : 02 98 37 13 35 ou 06 79 74 06 61 et sur www.ecomusee-plouguerneau.fr

Les algues étaient déchargées des bateaux dans des charrettes tirées par des chevaux de trait breton (photos 1 et 2). Elles étaient rapidement mises à sécher dans des parcelles au dessus de la grève (photo 3). Crédit photos : Écomusée de Plouguerneau

À voir : le musée des goémoniers et de l’algue

L’écomusée de Plouguerneau retrace l’histoire des goémoniers et des algues, des techniques de récolte en passant par l’évolution du matériel sans oublier les débouchés qui ne cessent de nous surprendre.

Depuis 1985, le musée des goémoniers et de l’algue de Plouguerneau (29), créé par l’association Karreg Hir, s’est donné pour objectif la collecte, la sauvegarde, la mise en valeur et la transmission du patrimoine maritime et culturel de Plouguerneau et du Pays d’Ac’h (des Abers). La collecte des informations dans les familles de goémoniers a débuté dans les années 1970. Cet endroit retrace l’histoire de toute la filière qui s’est développée autour des goémoniers.