« BAC AN TREIZH » : UNE CROISIÈRE SUR L’ABER !

du 10 juillet au 16 août | gratuit

Crédit photo : Arnaud Bouchard

An treizher a gas bag an treizh evit treizha ar ganol !

Les communes de Plouguerneau et de Landéda n’ont jamais été aussi proches l’une de l’autre ! Avec le « Bac an Treizh », un nouveau moyen de transport qui relie les ports de Perroz et de l’Aber-Wrac’h, il suffit de quelques minutes seulement pour rejoindre le territoire voisin. Lancé ce vendredi 10 juillet, ce service gratuit fonctionnera 7j/7, jusqu’au 16 août.

Relier Plouguerneau à Landéda par voie maritime, beaucoup le demandaient, les élu-e-s des deux communes l’ont fait ! L’intérêt est évident comme le rappelle Yannig Robin, le Maire de Plouguerneau : « le Bac permet aux habitants comme aux touristes, de pouvoir profiter des services, commerces, activités, et richesses naturelles et patrimoniales des deux communes. En 5 minutes, chacune et chacun peut ainsi élargir son champ des possibles tout en profitant d’une balade iodée sur la plus longue ria du Léon. »

Les élu-e-s des communes de Plouguerneau et de Landéda sont heureux de lancer ce nouveau service de déplacement par voie maritime !

SERVICE GRATUIT FINANCÉ PAR LES COMMUNES ET LA RÉGION

Assuré par les Vedettes des Abers, le « Bac » peut embarquer jusqu’à dix personnes et cinq vélos au départ du port de Perroz. « Quatre départs sont programmés par jour : deux le matin à 9h15 et 9h45, et deux le soir à 18h30 et 19h. Le service fonctionne tous les jours du lundi au dimanche, jusqu’au 16 août inclus », précise Arnaud Velly, conseiller délégué aux mobilités.

Les plus ? Les traversées sont gratuites et aucune réservation n’est nécessaire. L’accès à bord est possible à partir de 15 ans. En dessous, il faudra être accompagné d’un adulte. Les animaux sont admis.

Le Bac an Treizh, ça fonctionne comment ?

Ça fonctionne simplement ! Pas besoin de monnaie, ni de réserver votre traversée. Il vous suffit de vous rendre au port de Perroz aux heures suivantes : 9h15, 9h45, 18h30, 19h00.

Et hop, vous voilà de l’autre côté de l’Aber-Wrach 😉