CE WEEK-END, COMPTEZ LES OISEAUX DE VOTRE JARDIN !

Depuis plus de 10 ans, dans toute la Bretagne, l’opération « Oiseaux des jardins » permet de recenser les espèces fréquentant nos jardins en hiver. L’association Bretagne Vivante invite tous les habitants de la commune à participer à ce grand comptage national et aider ainsi nos ornithologues à connaître l’évolution des populations d’oiseaux commun grâce à ces données. On vous explique comment faire !

Cette opération de sciences participatives permet chaque année d’assurer un suivi régulier des moineaux, rouge-gorge, mésanges, pinsons, bouvreuils et autres fauvettes. Autrefois dénommés « familiers », certains d’entre eux deviennent de plus en plus rares.
Il n’est pas nécessaire d’être un expert pour participer à l’opération. Il suffit de prendre un peu de temps, aimer regarder ce qui se passe dans son jardin et savoir compter.

LES PREMIERS FOURNISSEURS DE DONNÉES SCIENTIFIQUES SONT… LES BÉNÉVOLES ET AMATEURS !

Les données issues de l’Observatoire des oiseaux des jardins ont été analysées pour la première fois à grande échelle pour la réalisation d’une thèse entre 2015 et 2018. Son auteur, Pauline Pierret, a démontré l’importance du nourrissage pour la conservation des oiseaux vivants dans des zones d’agriculture intensive. En l’absence de nourriture dans ces zones durant l’hiver, les oiseaux se reportent sur les jardins pour trouver de quoi se nourrir. C’est grâce aux participations de tous les citoyens que nous en apprenons chaque jour davantage sur ces espèces d’oiseaux !

ENCORE FAUT-IL NE PAS S’ARRÊTER AUX PREMIÈRES IMPRESSIONS

Aussi étonnant que cela puisse paraître dans un contexte d’effondrement de la biodiversité et en premier lieu des oiseaux, entre l’automne et l’hiver 2017-2018, les oiseaux ont été particulièrement abondants dans les jardins : une moyenne de 38 oiseaux par jardin a été comptabilisée, pour un total de 300 000 oiseaux recensés. Fin janvier 2018 a vu un grand nombre d’oiseaux à la mangeoire, à l’instar des Grosbec casse-noyaux, Tarin des aulnes et Mésanges noires qui sont arrivés massivement dans nos jardins cet hiver !

Mais depuis le début de l’automne 2018, les jardins suivis dans le cadre de l’Observatoire des oiseaux des jardins mettent en évidence une toute autre constatation : les oiseaux ne semblent plus aussi nombreux. Entre le début du mois de novembre et la mi-décembre, les données collectées par les participants ont baissé de près de 50% par rapport à l’automne 2017 : 40 000 données collectées versus 74 000, rejoignant le niveau de la courbe de 2016.

Plusieurs explications sont possibles :

  • les températures n’ont pas encore été très basses cette année. Les populations d’oiseaux venant du Nord de l’Europe ne sont certainement pas encore arrivées ;
  • avec ces températures clémentes, la nourriture présente dans le milieu naturel est encore disponible en quantité, n’incitant pas les oiseaux à se rendre dans les jardins pour en trouver.

Ce comptage annuel constitue une manière concrète pour chaque citoyenne et chaque citoyen d’agir concrètement en faveur de la connaissance et de la protection de notre avifaune. En 10 ans, des milliers d’observateurs ont partagé leurs données et contribué ainsi à faire avancer la connaissance des oiseaux de nos jardins. 

COMMENT PARTICIPER AU COMPTAGE ?

Cette opération est à la portée de tous. La méthode est simple :

1 – Choisir un lieu d’observation (votre jardin, votre école, votre lieu de travail, un parc…) et une journée (samedi ou dimanche).

2 –  Observer et noter pendant 1 heure tous les oiseaux que vous verrez dans ce même lieu. 

Comment nous faire parvenir vos observations ?

Si vous avez opté pour le formulaire papier, retournez votre fiche d’observation soit :

  • Par La Poste, en nous renvoyant la fiche d’observation à découper sur le dépliant 
  • Par internet, en remplissant le formulaire en ligne ou en scannant le formulaire du dépliant et en le renvoyant à enquetes-geoca@orange.fr

Afin d’éviter de compter les mêmes oiseaux plusieurs fois : ne noter dans le tableau de saisi QUE le nombre maximum d’individu vus en même temps ! Par exemple, si vous voyez 2 mésanges, puis plus tard 4 mésanges : notez 4 mésanges dans le tableau. Si les oiseaux ne peuvent pas être identifiés, ne les pas notez dans le tableau. Si possible, prenez une photo et partagez-la sur la page Facebook de l’événement !