UNE NOUVELLE EXPOSITION AU PETIT BOIS

du 9 mai au 29 septembre

Cécile Trividic, élue à la communication, devant l’une des 10 photos composant l’exposition « diversité locale » visible au petit bois.

En plus de ses espaces naturels le long du littoral, la commune de Plouguerneau possède de nombreux espaces verts dont le petit bois en cœur de bourg, près de la maison des jumelages. Prisé des promeneurs comme de leurs compagnons à quatre pattes, ce « morceau de nature » en milieu urbanisé constitue un véritable refuge pour de nombreuses espèces. C’est ce que montre l’exposition proposée en partenariat avec Bretagne Vivante, visible au petit bois à partir du 9 mai.

Après les ateliers partagés de plantations d’arbres, de fabrication de nichoirs et mangeoires, la municipalité poursuit ses actions en faveur de la biodiversité : « cette exposition inédite vise à sensibiliser chacun sur la riche biodiversité qui peuple les espaces dans lesquels nous vivons… » indique Cécile Trividic, élue à la communication.

Et pour cause ! De nombreux insectes aux formes et couleurs variées vivent dans les herbes et les feuillages de nos espaces verts et jardins : divers papillons à l’image du Demi-deuil habillé de son damier noir et blanc, des hémiptères tel le cercope sanguin reconnaissable à sa couleur noir brillant rayé de rouge, des odonates comme le filiforme agrion élégant plus connu sous le nom de « demoiselle », ou encore des œdemères nobles, coléoptères à l’éclat métallique, sans oublier les abeilles et les bourdons.

Tous ces insectes attirent de nombreux oiseaux pour lesquels ils constituent la principale source de nourriture. Il n’est pas rare de croiser au petit bois comme dans nos jardins, des mésanges charbonnières et bleues, des pics-verts, des geais des chênes ou encore des chardonnerets élégants, granivores au répertoire riche et mélodieux qu’on peut apprécier notamment en période d’accouplement avec son « chant nuptial ».

Sous forme de parcours, cette exposition se compose de photos grand format, cinq d’oiseaux et cinq d’insectes. « Nous avons travaillé avec l’association Bretagne Vivante pour identifier les différentes espèces animales que l’on peut rencontrer sur notre territoire. Il s’agit de rendre visible la biodiversité locale par des visuels esthétiques et lumineux répartis entre les hauts et nombreux châtaigniers du petit bois » détaille l’élue en charge du projet. Portion d’un grand domaine appartenant à la famille De Meray où gisait un manoir au XIXème siècle, le petit bois abrite également la sculpture en granit du « Koad Meray » réalisée par Mike Sporgis et Laurent Yeonan, « un hommage à Sisyphe*, fils d’Éole et fondateur de Corinthe dans la mythologie grecque et aujourd’hui symbole de la liberté » rappelle Cécile Trividic.

Se balader au petit bois devient alors une invitation à (re)découvrir ce lieu plein de vie et apprendre un peu plus sur la biodiversité qui nous entoure. Une manière pédagogique d’embellir un espace public ! Prochainement, un autre jardin, celui de la maison des jumelages, baptisé « le petit jardin du bourg – Liorzhig-Kêr » par les habitants, sera ouvert au public.

Dans la mythologie grecque, Sisyphe, fils d’Éole et fondateur de Corinthe, a dénoncé Zeus qui avait enlevé une jeune vierge, fille d’Asope. Pour le punir, Zeus l’a condamné à pousser éternellement un rocher au sommet d’une montagne sans jamais y parvenir : à peine Sisyphe est-il arrivé près de son but que le rocher roule vers le bas, et tout est à recommencer…

Plus d’informations sur le site Bretagne vivante