DES ÉLÈVES PLOUGUERNÉENS FORMÉS AUX GESTES QUI SAUVENT

« Protéger - Alerter - Secourir »

Former les 160 élèves de CM1-CM2 de la commune aux gestes qui sauvent est un des engagements inscrits dans le projet politique enfance-jeunesse de la majorité municipale. En ce début d’année 2022, les écoliers du Phare à Lilia sont les premiers à s’être initiés aux bons réflexes lors d’un stage encadré par la SNSM de Plouguerneau.

C’était l’effervescence l’école du Phare ce vendredi 7 janvier : Nicolas Campillo, sauveteur et formateur secouriste à la SNSM de Plouguerneau, et Jean Martin, président de l’association, ont présenté aux CM1-CM2 le déroulement de cet après-midi un peu spécial. L’objectif donné aux écoliers : apprendre les gestes de premiers secours. « Des gestes efficaces qui permettent de réagir en cas d’urgence vitale », indique le formateur. 

Fruit d’un partenariat entre la mairie, la station SNSM et les écoles de Plouguerneau, « cet engagement municipal vise en effet à former et sensibiliser l’ensemble des élèves plouguernéens de cycle 3 aux gestes qui sauvent, afin que chaque enfant intègre les bons réflexes à adopter et puisse les mobilier s’il doit un jour porter secours à une victime », rappelle Hélène Salaün, élue à la scolarité.

3 HEURES DE FORMATION POUR ACQUÉRIR LES BASES

Le stage de 3 heures s’est articulé autour du triptyque « Protéger – Alerter – Secourir ». Mettre en sécurité la victime pour éviter un suraccident, connaitre les numéros d’urgence et alerter les secours, faire les premiers gestes. Les élèves ont passé en revue toutes les bases en matière de gestes qui sauvent. « Ils ont participé activement en mettant en pratique les apports théoriques sur des simulations réalistes. Ils savent désormais mettre en position latérale de sécurité (PLS), utiliser un défibrillateur ou encore se lancer dans un massage cardiaque », s’enthousiasme Nicolas Campillo. 

« Le bilan a démontré qu’ils maitrisaient chacune des étapes et qu’ils avaient pris beaucoup de plaisir et d’intérêt à cette formation.  Nous pouvons être fiers d’eux ! », insiste l’élue à la scolarité. « Il faudra bien sûr entretenir ce savoir, refaire des stages, d’autant que les gestes et techniques de secours évoluent. Mais c’est un début pour ces élèves », poursuit-elle.

FORMER TOUTE UNE CLASSE D’AGE AUX GESTES QUI SAUVENT

Cette formation se poursuivra dans les autres écoles de la commune : le vendredi 4 février à l’école St Joseph, les vendredis 11 mars, 18 mars et 1er avril à l’école du Petit Prince et le vendredi 8 avril à l’école Ste Thérèse. 

« À l’issue de ces formations, un temps fort réunira les 157 élèves des 7 classes de cycle 3 de la commune, à la Maison de la Mer, le vendredi 13 mai 2022 », annonce Hélène Salaün. 

« Tous les enfants visiteront la station, la vedette et les canots pneumatiques de la SNSM. Nous en profiterons pour leur parler de nos missions de sauveteurs en mer. De quoi éveiller de futures vocations, qui sait ? », se prend déjà à rêver Jean Martin.

Et vous ?

Le gouvernement a affiché l’objectif de 80% de la population formée aux gestes qui sauvent. La France est en retard par rapport à d’autres pays européens. Seule la moitié des Français ont déjà suivi un stage de premiers secours dans leur vie. Mais moins de 10% sauraient réagir efficacement en cas de besoin.

Des formations de base de deux heures sont accessibles à tous. Le PSC1, le diplôme Prévention et Secours Civique de niveau 1, lui, se valide en 7 heures, dès l’âge de 10 ans. Ces stages sont proposés entre autre par la SNSM de Plouguerneau.

}   Publié le 27 janvier 2022  Crédit photo : Mairie de Plouguerneau