PAROLES DE JEUNES

"ici, c'est la Californie !"

Crédit photo : mairie de Plouguerneau

Ils s’appellent Alexandre (à gauche)  et Jean-Guillaume (à droite), ils ont 20 ans, et vivent à Plouguerneau. Le temps de quelques minutes, nous les avons interrogés pour connaître leur regard sur la commune et la jeunesse plouguernéenne, la leur. Un échange sans chichis avec deux jeunes adultes d’aujourd’hui.

Vous êtes tous les deux originaires de Plouguerneau, vous y avez grandi. Comment avez-vous vécu votre jeunesse sur la commune ?
Jean-Guillaume : une jeunesse agréable ! C’est le premier mot qui me vient à l’esprit. Pour ma part, j’ai très vite connu l’Espace jeunes. A 9 ans, mes parents m’ont inscrit à la Passerelle 9-13 ans. Ils ne partaient pas en vacances. Alors, c’était une chance d’avoir un tel équipement sur la commune. Tous les étés, je partais en camps avec des jeunes de mon âge.
Alexandre : comme Jean-Gui, j’ai fréquenté l’Espace jeunes assez tôt. Dès mes 12 ans, je participais aux activités proposées. Je crois les avoir toutes faites (rires) : sorties au laser game, au bowling, stages sportifs, camps d’été, … Ma jeunesse a été bien remplie, pas le temps de m’ennuyer. En parallèle, je faisais du football et du tennis.

Pour avoir fréquenté tous les deux l’Espace jeunes, qu’est-ce qu’il vous a apporté ?
J-G : des potes ! Ça a été un endroit repère pour moi. Je me suis fait de vrais amis comme Alexandre. Peut-être que sans l’Espace jeunes, nous ne nous serions même pas rencontrés : on ne fréquentait pas les mêmes écoles. J’étais au Petit Prince quand il était à St Joseph. C’est l’une des forces de l’Espace jeunes, réunir des gamins de tous horizons, une certaine mixité.
A : je garde surtout en tête des souvenirs inoubliables de moments passés à l’Espace jeunes et lors des camps d’été. D’ailleurs, c’est à force d’y participer que j’ai développé une passion pour le surf. Aujourd’hui encore, dès qu’il y a la moindre vague, je vais à l’eau ! D’usager, je suis devenu animateur à l’Espace jeunes en 2016, grâce à la mairie qui m’a aidé à financer mon BAFA. J’ai encadré plusieurs séjours comme les Asturies en 2017 ou Bénodet cette année. Ces expériences m’ont permis de gagner en maturité et de me responsabiliser.
J-G : maintenant qu’Alex en parle, l’Espace jeunes, ce sont aussi des animateurs à l’écoute. Ils sont disponibles, nous conseillent et nous guident pour y voir plus clair. C’est un soutien essentiel quand on est un ado. Si on prend notre exemple, c’est grâce à eux que nous avons lancé le projet skatepark il y a 4 ans. On en a animé des réunions le samedi matin, rempli des dossiers, fait des demandes de subventions. Aujourd’hui, c’est une fierté de le voir réalisé. Cela prouve que l’investissement paye. Qui sait, on aura peut-être un futur champion de skate à Plouguerneau !

La suite pour vous ?

J-G : à Plouguerneau, bien sûr ! Je viens de terminer mes études en aquaculture. Je souhaite travailler dans le domaine de l’algue et pourquoi pas, développer ma propre activité. C’est une filière d’avenir, j’en suis persuadé ! Et Plouguerneau est une commune tout indiquée pour le faire. Je veux vivre et travailler sur ma commune. J’ai tout ce qui me rend heureux : le soleil et la mer. Ici, c’est la Californie !
A : de mon côté, je viens de valider ma Licence de STAPS à l’UBO à Brest. Je poursuis en Master dès la rentrée prochaine. Mon objectif : devenir professeur d’EPS…dans le coin idéalement !

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Espace jeunes de Plouguerneau ?