LE PROJET DE NIGHTCLUB ÉPHÉMÈRE REPORTÉ…

Cela devait être l’événement de l’été 2019 à Plouguerneau : l’installation d’un nightclub à l’Armorica durant la période estivale, à raison de quatre soirs par semaine. L’organisation d’un tel projet s’est révélée être plus importante que prévue pour la jeune entreprise COGITEK 29. Rendez-vous pris en 2020 ? La commune le souhaite ! 

À la suite du conseil municipal du 14 mai, les habitants ont découvert dans la presse qu’un projet de nightclub éphémère porté par l’association « les Disques anonymes », organisateur du festival « Visions » – dont la 7ème édition a lieu cet été au fort de Bertheaume à Plougonvelin – devait voir le jour à Plouguerneau.

La commune se réjouissait d’accueillir une telle offre répondant à l’attente des visiteurs estivaux et de la jeunesse plouguernéenne. Et ce, d’autant plus qu’il n’existe plus d’établissement de nuit sur le territoire plouguernéen depuis la fermeture en 2016 de la dernière discothèque « Le Blue-Night ».

« Nous étions en pleine préparation en aménageant tout un dispositif de prévention et de gestion nocturne de l’espace public en partenariat avec des associations, habitants et forces de l’ordre. L’objectif pour la municipalité était que cette expérience soit agréable à tous. » indique Yannig Robin, Maire de Plouguerneau.

Malheureusement, après une ultime rencontre hier avec les organisateurs, et malgré toute l’énergie qu’ils ont pu consacrer à ce projet, le temps aura finalement manqué pour parvenir à proposer un nightclub à l’Armorica dès cet été. « Il nous aurait fallu un mois supplémentaire » regrette Natacha Moutel, gérante de la SARL COGITEK 29 constituée pour ce projet.

Une préparation néanmoins utile, puisqu’il a été décidé de prolonger cette collaboration engagée, dans la perspective d’une première édition à envisager en 2020.

L’équipe de l’entreprise COGITEK 29 entourée de Yannig Robin, maire de Plouguerneau, et Philippe Cariou, adjoint délégué à la culture et au temps libre.