SÉCURITÉ ROUTIÈRE : UN STAND POUR BIEN « VOIR ET ÊTRE VU »

du 11 au 19 décembre 2020

Crédit photo : DR

Surentez war an hent

Pour passer un hiver en toute sécurité, il convient dès à présent d’adopter les bons réflexes. L’un d’entre eux consiste à vérifier l’éclairage de son auto ou de sa moto. Du 11 au 19 décembre, la police municipale de Plouguerneau propose, en partenariat avec l’association « Prévention Routière », un atelier de prévention gratuit dédié à l’éclairage des voitures. 

On le sait toutes et tous : un mauvais réglage des feux de croisement peut réduire considérablement la portion de route éclairée ou au contraire provoquer des éblouissements pour les conducteurs circulant en sens inverse. Et pourtant, peu d’entre nous vérifions la qualité et le bon fonctionnement des phares de nos véhicules…

UN STAND GRATUIT ET OUVERT PENDANT 7 JOURS

Pour vous aider à le faire, la police municipale lance une action à destination des automobilistes. S’inscrivant dans la campagne de sensibilisation « Voir et être vu » de la Prévention Routière, les propriétaires sont invités à faire vérifier gratuitement l’éclairage avant et arrière de leur véhicule. Aucun réglage ou démontage ne sera effectué par les agents de la police municipale. Le but étant d’informer, pas de réparer.

Le stand sera installé sur deux sites entre le 11 et le 19 décembre 2020.

LA PLACE DE L’EUROPE

vendredis 11 et 18 décembre
de 13h à 15h et de 17h à 19h

samedi 19 décembre
de 10h à 12h et de 14h à 18h

LE PARKING D’INTERMARCHÉ

lundi 14 au jeudi 17 décembre
de 13h à 15h et de 17h à 19h

QUE DIT LE CODE DE LA ROUTE ?

En matière d’éclairage, le code de la route est formel : si un feu de signalement ou un éclairage est cassé ou grillé, vous risquez une amende de 68 euros. Et ça monte à 135 euros et un retrait de 4 points sur le permis en cas de mauvaise visibilité ou d’abus des feux antibrouillard.

Aller + loin

ALLUMER LES FEUX !

En cette période hivernale, le Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité
a étudié les déclarations et le comportement des conducteurs confrontés au manque de visibilité. Si les
automobilistes ressentent un danger au moment du coucher du soleil, on constate grâce à cette étude,
qu’en réalité en ville comme à la campagne, ils n’adaptent pas leur vitesse lorsque la luminosité diminue !