Sécurité et prévention

Pour prévenir, informer et alerter la population des risques de toute nature pouvant surgrir sur la commune de Plouguerneau, le Maire s’appuie sur le plan communal de sauvegarde et le dossier d’information communal sur les risques majeurs.

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS)

Les communes sont soumises à des risques majeurs naturels ou technologiques, ainsi qu’à des risques sanitaires, énergétiques, sociétaux…. etc, susceptibles de générer des situations déstabilisantes ou dites « de crise ».

Pour tenter d’y faire face le Code de la sécurité intérieure a instauré le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) dont la définition est la suivante : « Le PCS regroupe l’ensemble des documents de compétence communale contribuant à l’information préventive et à la protection de la population ». 

C’est un document opérationnel qui accompagne la commune dans ses missions de sauvegarde. Il vise à organiser une réponse de proximité en prenant en compte le soutien aux populations aussi bien que l’appui aux services de secours. Son ambition n’est pas de tout prévoir mais d’identifier et d’organiser par anticipation les principales fonctions et missions pour faire face à toutes les situations.

En cas d’événement grave, le Maire est chargé de compléter l’action des secours publics en assurant les missions de sauvegarde de la population. Cela va de la fermeture préventive de certains secteurs dangereux, à l’alerte de la population par divers moyens, en passant par l’évacuation des habitants menacés, la mise en place de centres d’accueil d’urgence, le dégagement de débris ou encore l’accueil de familles de victimes d’un accident collectif.

DOSSIER D’INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS (DICRIM)

Le DICRIM vise à informer tout citoyen des risques majeurs connus existants sur le territoire communal et des moyens de prévention mis en œuvre collectivement.

Le risque majeur résulte d’un événement potentiellement dangereux se produisant sur une zone où des enjeux humains, économiques et environnementaux peuvent être atteints. 

Deux critères caractérisent le risque majeur : une faible fréquence (on pourrait être tenté de l’oublier et de ne pas se préparer à sa survenue) et une forte gravité (victimes et lourds dommages aux biens et à l’environnement).