ESPACES PUBLICS : EMBELLIR AU NATUREL

hiboux et lapins colonisent massifs et parterres

Crédit photo : mairie de Plouguerneau

Braoeat eo Plougerne en un doare naturel

« Le hibou, le lapin et la fleur » cela aurait pu être le titre d’une fable de Jean de La Fontaine mais il n’en est rien : ces animaux et fleurs en bois répartis un peu partout sur la commune, sont l’œuvre des services techniques. Des sculptures éphémères empreintes de poésie à découvrir tout l’été ! 

À Plouguerneau, on ne décore pas la commune uniquement en période de Noël. Loin s’en faut : en plus du fleurissement des espaces verts et de certains bâtiments communaux, les équipes techniques proposent des nouveautés chaque été pour embellir la commune. Des petits plus qui font la différence !

Après les parterres comestibles en 2018, les potagers éphémères en 2019, cette année, Claire, Mickaël et Lucien ont fait appel à leur imagination autant qu’à leur savoir-faire pour concevoir toutes sortes de sculptures en bois. « L’idée de ce concept éco-esthétique a germé dans l’esprit des agents suite à l’accumulation de bois issu d’arbres tombés pendant l’hiver », explique Roland Kervella, chef du service espaces verts. Au lieu de le réduire en paillage, les jardiniers municipaux en ont fait des animaux aux bouilles irrésistibles et des végétaux format XXL. Ainsi, c’est près d’une cinquantaine de sculptures en bois qui agrémentent nos espaces publics : hiboux, lapins et fleurs ont trouvé refuge et habillent  massifs floraux, ronds-points et espaces enherbés de la commune.

Une invitation à s’aérer et d’aller à leur rencontre !

Avec leurs bouilles craquantes, les hiboux et lapins attirent autant la sympathie que la convoitise…

C’est malheureux, mais c’est la triste réalité : à peine ont-elles été posées dans les massifs et parterres de la commune que les sculptures en bois en forme de hiboux, de lapins et de fleurs ont déjà fait l’objet de vol… En moins de trois jours, une dizaine, sur les 50 réalisées par les services techniques, a été subtilisée par des personnes peu scrupuleuses. Ces sculptures ont pour objectif d’embellir nos espaces communs, pas des jardins privés. Les dérober, c’est priver chacune et chacun de pouvoir en profiter. Il est demandé aux brigands de remettre ces décorations à leur place initiale.