RETOUR SUR LES VŒUX 2020 AUX HABITANTS

Comme chaque année, le Maire et tous les membres du conseil municipal, ont convié les habitants pour la traditionnelle cérémonie des vœux. L’occasion de retracer l’année écoulée en chiffres, en actions et en moments forts avec la volonté de remercier tous les acteurs de cette cocitoyenneté propre à Plouguerneau. Nous vous proposons ici de revivre ce temps important pour la vie de la commune en publiant le discours intégral du Maire et la vidéo diffusée lors de ces vœux.

Retour en images sur l’année 2019 !

Mesdames et messieurs habitantes et habitants de Plouguerneau. Mesdames et messieurs actrices et acteurs de notre commune, bénévoles de l’action sociale (du Pass’Ribin, de la banque alimentaire, les membres et bénévoles du CCAS). Mesdames et messieurs les bénévoles de nos associations sportives, culturelles, sociales. Mesdames et messieurs les professionnels du commerce, de l’artisanat, professionnels de la terre et de la mer. Mesdames et messieurs les sapeurs-pompiers volontaires, les sauveteurs bénévoles de la SNSM, les gendarmes. Mesdames et messieurs élus actuels et anciens. Les sénateurs Jean Luc Fichet et Michel Canevet, la Présidente du Conseil Départemental Natalie Sarrabezolles nous ont informé de leur regret de ne pas pouvoir participer à ce rendez-vous. Je me permets, dans ce cadre, d’exprimer une pensée toute particulière pour Nadège Havet, notre collègue vice-présidente de la communauté de communes et première adjointe de la commune de St Pabu qui vient de perdre son mari âgé de 50 ans. Mesdames et messieurs, toutes et tous actrices et acteurs politiques dans sa définition originelle d’engagement pour la vie de la cité, degemer mad, soyez les bienvenus !

 À toutes et à tous « trugarez vraz ». Un grand merci pour ce que chacune et chacun engage de temps personnel au service des autres et du bien commun. Comme exprimé cette semaine dans le cadre des vœux adressés aux membres du CCAS, vous êtes pour la plupart d’entre vous, de celles et de ceux qui agissent sans bruit et dans l’ombre. Vous êtes de ces acteurs sans lesquels notre commune deviendrait sans doute rapidement invivable.

Un grand merci pour cette cocitoyenneté pratiquée à l’échelle de notre commune. C’est cette pratique de cocitoyenneté, sans théorie, qui nous préserve des méfaits de l’individualisme et d’une compétition qui ne voit dans l’autre qu’un concurrent. Ce sont ces pratiques, motivées par l’intérêt pour les autres, quel que soit le niveau de responsabilité, qui nous préserve d’une trop froide administration entre administrateurs d’une commune et administrés. Ce terme d’administré renvoie à une organisation où les uns décident ou gèrent et les autres sont gérés. Ce n’est pas exactement comme cela que les choses se passent dans notre commune et nous ne pouvons que nous en réjouir. 

Le passage en revue des actions réalisées durant l’année 2019 et celles qui sont programmées ou en cours de réalisation pour 2020 sont, pour la plupart d’entre elles, le produit de longues discussions et collaborations entre élus et professionnels mais aussi entre élus, agents de la commune, responsables associatifs et habitants. À la différence des années précédentes – et compte tenu du cadre réglementaire applicable à la période de campagne électorale ; il ne sera pas fait référence à ce qui a été réalisé avant 2019 et à d’éventuels projets, non validés, pour les années à venir.

2019 : UNE ANNÉE FINANCIÈRE MARQUÉE PAR PLUSIEURS SIGNES ENCOURAGEANTS

Avec les agents de la commune, largement impliqués dans la plupart des projets à suivre, l’année financière 2019 a été marquée par plusieurs signes encourageants. Les recettes, des contributions directes ont continué d’augmenter en raison de l’arrivée de nouveaux contribuables. Les recettes de la taxe additionnelle sur les droits de mutation se sont en effet redressées de façon spectaculaire témoignant d‘une forte activité sur le marché immobilier. Cerise sur le gâteau : fin décembre, la sous-préfecture a décidé de nous accorder un complément de subvention de 80 000 € pour notre nouvelle cuisine, amenant le total des subventions pour ce projet à 388 000 €. Côté dépenses, les efforts de tous ont permis de maîtriser leur évolution. C’est donc avec impatience que nous attendons les résultats définitifs de l’exercice qui seront présentés lors du dernier conseil municipal du mandat, le 27 février prochain.

Ce travail de tous les instants est aussi à relier à la collaboration avec les communes alentours dont tout particulièrement celle de Lannilis avec qui nous avons mutualisé un poste d’Agent de Surveillance de la Voie Publique durant la saison estivale. Cette collaboration a été, par la suite renforcé, dans le cadre d’échanges réguliers entre notre ancien policier municipal exerçant, depuis le mois de juillet dernier, ses fonctions à Lannilis et les gendarmes de Lannilis et de Plouguerneau avec lesquels un vrai travail dans un cadre de cohérence territoriale est engagé. Cette collaboration s’est aussi exprimée dans le cadre d’achats de matériels de désherbage alternatif.

Ce travail de réduction des coûts financiers s’est encore exprimé par la poursuite des  travaux d’entretien et de réparations dans les bâtiments et pour la voirie. Environ 25 000 m² de de bitumage des « nids de poule » ont été réalisés en régie municipale.

ACTIONS RÉALISÉES EN DIRECTION DE NOS JEUNES

Avec les habitants, avec les parents d’élèves, avec les propriétaires des terrains concernés. Avec les autocaristes, la Région Bretagne et le département nous avons trouvé une solution pour permettre aux familles du secteur d’Anterenn et des alentours de ne pas avoir à parcourir trop de kilomètres entre le domicile et les arrêts de cars scolaires. Deux arrêts sont en cours de réalisation à Kerhabo à environ 1 km du centre du Grouaneg. Les cheminements piétonniers qui conduisent à ces arrêts seront sécurisés comme nous avons pu le faire au carrefour de la Martyre.

Plus largement en matière de « politique enfance jeunesse », le PEL (Projet Éducatif Local) est aujourd’hui effectif. Il s’est aussi concrétisé en 2019 par la poursuite des « jeudis de la parentalité » et par la mise en place de rendez-vous réguliers entre les acteurs (parents, professionnels, acteurs associatifs) du secteur enfance jeunesse. Certains de nos jeunes ont pu, par ailleurs, à l’exemple de ce qui se pratique dans d’autres communes alentours, bénéficier du « dispositif argent de poche ». Grâce à leur travail et moyennant rémunération de 15€ par demi-journée, le couloir du centre technique municipal a été repeint et le cimetière du bourg a été désherbé à la Toussaint. Deux autres chantiers sont programmés pour les vacances de février.

Cet engagement pour la jeunesse élargi à l’ensemble des générations s’est aussi concrétisé par des améliorations apportées aux espaces et équipements sportifs. Parmi ces améliorations et réalisations : la sécurisation du terre-plein devant le club nautique et l’installation d’un poêle, le déménagement du terrain de sport de Lilia et la création d’une petite piste d’athlétisme. Sur le complexe sportif de Kroaz Kenan, des barrières « mains courante » et un pare-ballon ont été changés. Le drainage et le décompactage du terrain C ont été réalisés pour optimiser son utilisation. 

Concernant la jeunesse encore, et la possibilité offerte aux plus jeunes de bénéficier d’équipements extérieurs dans chacun des quartiers, deux structures de jeux ont été installées : l’une à Lilia à côté de l’Ecole publique du Phare et l’autre au cœur du lotissement de Tiez Nevez.

ACTIONS EN FAVEUR DE LA VITALITÉ ÉCONOMIQUE

Concernant l’action en faveur de la vitalité économique le travail de 2019 a été particulièrement fructueux. Avec les membres de la cellule économique dont particulièrement Jean-Jacques Jumelle et Christian Dumoulin et les propriétaires de l’épicerie de Lilia nous avons acheté l’espace commercial et accueilli Corinne Labourel et Éric Pischedda, deux épiciers en mars dernier. Cette entreprise innovante est aujourd’hui couronnée de succès. L’enthousiasme et l’engagement d’Éric et de Corinne a dépassé tout ce que nous pouvions espérer. Le résultat économique et la fréquentation sont tels que nos locataires vont tout prochainement devenir propriétaires d’un établissement qui contribue largement à ce que Lilia ne soit pas un quartier dortoir.

Ce soutien à la vitalité de Lilia s’est aussi concrétisé par la poursuite des travaux de rénovation et d’embellissement de la voirie, du bourg jusqu’à la pointe du Kastell Ac’h. La dernière tranche des travaux commence la semaine prochaine. Une solution de stationnement, qui préserve le caractère naturel de la parcelle a pu être trouvée cet été à l’arrière de l’hôtel. Ce choix a été discuté avec les riverains et les professionnels du Kastell Ac’h. Un cheminement piétonnier traverse aujourd’hui le jardin de l’hôtel et permet aux visiteurs de rejoindre le front de mer en toute sécurité.

Sur la signalétique qui n’est pas, officiellement une signalétique commerciale, mais pour laquelle les attentes des commerçants sont fortes depuis l’interdiction de publicité commerciale en bord de route… Cette signalétique, encore perfectible, sera complétée de réglettes dans certains points stratégiques dans les semaines qui viennent. À la suite de discussions avec les commerçants nous remplacerons les réglettes par d’autres dont la taille des caractères sera plus importante en bord des voies pour lesquelles la vitesse autorisée est supérieure à 50 km/h. Là où nous en sommes le projet recueille une adhésion de la grande majorité des acteurs économiques. Cette signalétique a été doublée de la mise en place de Panneaux Relais Information Services, avec carte de la commune et coordonnées des acteurs économiques. Ils répondent au double objectif de repérage géographique et d’intégration paysagère.

Dans ce même registre de signalétique, au service de la valorisation de notre territoire, nous nous réjouissons de l’installation par le Département de panneaux d’intérêt culturel et touristique annonçant la proximité du phare de l’Ile Vierge et du Pays des Abers. Un premier panneau a été installé sur la RN12 à hauteur de Landivisiau. Cette évolution arrive à point nommé au moment où les travaux de valorisation du site et ceux du petit phare se terminent. La mise en location de ce gîte exceptionnel est programmée pour le début de la saison estivale.

Sur l’économie encore, quelques bonnes nouvelles, fruit d’un long travail de facilitation avec les entrepreneurs locaux en lien, pour certains d’entre eux, avec la cellule économique : la zone d’activité du Hellez a été enrichie de l’installation de nouvelles entreprises telle que celle de Sébastien Arzel notre charpentier de marine plouguernéen. L’arrivée de l’entreprise Hoalen associée à celle de Karl Mounier dans les anciens bâtiments de la société Embal’jet est aussi une excellente nouvelle. Autre bonne nouvelle, celle de l’agrandissement de la société Agrimer à Prat Menan. À noter encore le lancement, cette semaine, d’un nouveau service favorisant l’emploi local. Les professionnels de la commune peuvent, dès maintenant, déposer des offres d’emploi qui peuvent être immédiatement consultées par les demandeurs. Cette action a été motivée par ce que la réduction du trajet « domicile travail » peut permettre d’augmentation du pouvoir d’achat.

PROJETS STRUCTURANTS : NOUVELLE CUISINE MUNICIPALE ET ÉCOMUSÉE

En lien aussi avec le soutien au tissu économique locale… Comme vous le savez, les contraintes de mises aux normes ont justifié la construction d’une nouvelle cuisine municipale. Les travaux touchent à leur fin et l’activité de la cuisine pourra démarrer dans les semaines qui viennent. Cette cuisine est recouverte de panneaux solaires dont l’essentiel de la production sera auto-consommée. Cet outil est aujourd’hui relié au travail engagé dans le réseau des cantines durables avec une dizaine d’autres collectivités de toute la France métropolitaine et d’Outre-Mer. Ce travail de deux ans, qui se concrétise par l’échange d’expériences associé d’objectifs de promotion des initiatives en direction d’autres communes et territoires, sera prochainement concrétisé par des discussions avec des producteurs locaux pour rechercher avec eux toutes solutions susceptibles d’augmenter le niveau de consommation locale biologique ou non.

Un dernier projet économico-socio-culturel : celui du déménagement de l’Ecomusée à St Michel pour lequel une étude de faisabilité a été réalisée se concrétise. Une réunion de tous les partenaires institutionnels et des acteurs de la filière algue est programmée pour le mois de février. A l’ordre du jour : la double présentation de l’avant-projet définitif des travaux associée à celle du projet scientifique et économique de l’Ecomusée et une première discussion relative à l’engagement des partenaires.

AMÉNAGER NOTRE CADRE DE VIE

En matière d’aménagement quelques travaux plus modestes ont été réalisés ou en cours de réalisation sur la base d’une triple préoccupation de sécurisation des mobilités douces, de préservation et de vitalisation des commerces et de valorisation patrimoniale. C’est le cas de la rue Gorrekear, de l’intersection entre la rue Kroaz Boulig et la rue de Tremenac’h. C’est encore le cas de l’aménagement en cours de test dans la « Grand’Rue ». Entre le bourg et St Michel cette fois et sur la base de deux ans de pratique de la chaussée pour les circulations douces, le marquage des virages est en cours de réajustement. Ces réajustements de la Chaucidou préserveront la priorité donnée à la sécurisation des circulations douces par la réalisation de marquages en bord de voies en confirmant l’effacement de la voie centrale. 

Aménagement encore et soutien à la mixité des générations et des catégories socio-professionnelles par la construction de logements à loyers modérés répondant à une demande forte sur la commune. Ce travail s’est concrétisé en 2019 par l’ouverture très prochaine des 6 appartements à loyer modéré en centre bourg. Les travaux de construction de 14 logements à Lilia associé de la création d’un cabinet de santé pour les médecins et les infirmiers ont commencé. Le terrain du colombier, qui permettra la construction de 20 logements derrière la salle Armorica, vient d’être vendu à Finistère Habitat. Ce projet a été reconsidéré et associé à la préservation d’espaces naturels de part et d’autre à la suite des discussions avec les riverains. Ces logements associés aux lotissements privés de La Martyre et du Gwelmeur à l’arrière du cabinet médical et de la pharmacie, permettent dès à présent de maintenir des habitants sur la commune et d’en accueillir d’autres. L’occasion de préciser que la population augmente dans notre commune. Elle est aujourd’hui de 6 735 habitants.

Aménagement encore et en bord de mer cette fois… Avec l’association Plouguerneau d’Hier et d’Aujourd’hui, la Fédération Française de randonnée du Finistère, avec les propriétaires de terrains en bord de mer, avec les collègues élus, et les agents de la commune, nous avons poursuivi notre travail de valorisation, de sécurisation et de mise en continuité de notre sentier côtier.

Aménagement et cadre de vie encore… Avec les habitants et grâce au travail des services techniques, nous disposons aujourd’hui d’un magnifique espace naturel sportif et de loisirs en contrebas du complexe sportif de Kroaz Kenan. Cet aménagement permet dès à présent aux sportifs de tous les niveaux de courir ou de pratiquer des exercices de préparation physique générale quelle que soit la discipline. Les premiers modules du parcours de santé, dont le départ est positionné à proximité du petit terrain de sports à l’entrée du complexe sportif, seront installés dans les jours qui viennent. Cet aménagement permet aussi aux personnes à mobilité réduite de bénéficier d’un parcours agréable dans ce qui peut être considéré comme un poumon vert en cœur de bourg. Cet aménagement s’articule avec les travaux réalisés en bordure de la rue St et l’espace Yves Floc’h. Cette esplanade sur laquelle se trouve le skatepark peut, elle-même, être rejointe à pieds et à vélo à l’arrière du Centre de loisirs et à partir de la voie bleue entre la rue de Lannilis et Douar Nevez. Les Plouguernéens et les visiteurs bénéficient donc aujourd’hui d’une véritable coulée verte entre le bourg et la mer. L’acquisition de la zone naturelle à proximité des serres de Martial Cabon permet dès à présent de se rendre à la mer dans un cadre exceptionnel en passant par la chapelle St Laurent et la montagne Gavré jusqu’à Mogueran Uhellan et Izellan.

Aménagement encore traduit par la création de notre maison des jumelages en cœur de bourg dans les murs du probable plus ancien bâtiment du bourg. Cette maison permet dès à présent à nos deux jumelages de pratiquer leurs activités dans un environnement adapté, ouvert et visible par le public. Cette maison inaugurée en mai dernier a été transformée grâce à l’engagement exceptionnel des bénévoles des deux associations en lien avec les élus et les agents de la commune. L’enduit en sable et chaux a été réalisé dans le cadre d’un chantier piloté par l’association Tiez Breizh. Ce stage a, par ailleurs, permis à chacune et à chacun des stagiaires d’acquérir une technique susceptible d’être remobilisée par ailleurs.

ET TOUJOURS DES RENDEZ-VOUS FESTIFS

La collectivité n’a pas le monopole des festivités et grand bien nous en fasse ! L’année 2019 a été une année de confirmation de la plupart des rendez-vous de l’année et tout particulièrement ceux de l’été. A noter, le succès des 80 ans de l’Espérance et ses trois jours d’une animation exceptionnelle. Celles et ceux qui au hasard de leur balade dominicale ont décidé de s’installer sur une terrasse de café le matin du 9 juin dernier ne sont pas près de l’oublier. A noter encore les 50 ans de la SNSM avec le baptême de la nouvelle vedette de sauvetage « Contre-Amiral Stephan ».  L’année 2019 a été aussi marquée par le retour de la fête foraine devant la mairie. La fréquentation a été largement à la hauteur des espérances au point que les forains nous ont affirmé qu’ils reviendraient cette année. Au rang des événements encore, les rendez-vous de l’Armorica dont le concert d’Arthur H, fils de Mr Higelin. Arthur H et son slogan « Plouger’Yess ». En 2020 et très précisément le 18 avril, ce sera, entre autres, « Ploug’Arno ».

Voilà donc l’année 2019 sans un compte rendu exhaustif des réalisations. Bloavezh mad d’an holl, yec’hed ha levenez. Gant ma vo ar bravañ e peb ti. Une belle année à chacune et chacun d’entre vous !

Un dernier mot concernant le rendez-vous de jeudi prochain 16 janvier ici même. Nous aurons l’honneur d’accueillir les vœux décentralisés de la Région Bretagne et de son président Loïg Chesnais Girard. Vous y êtes toutes et tous conviés.