Destruction des nids de frelons asiatiques

Les conseils pour bien agir

Crédit photo : Camille Pilisi

Introduit accidentellement en France en 2004, le frelon asiatique est une espèce exotique envahissante présente dans notre département depuis 2011. Son impact environnemental, tout particulièrement sur les populations d’abeilles, est désormais avéré. Il menace également plus en plus la santé publique. La destruction des nids dans le cadre de cette lutte est prise en charge intégralement par le Pays des Abers qu’il s’agisse du domaine public aussi bien que du domaine privé. 

Le frelon asiatique est arrivé il y a plusieurs années en France. Ce n’est pas une espèce locale. La prédation importante de ce frelon a une incidence sur les espèces autochtones et peut causer des dégâts plus ou moins importants sur la biodiversité locale. L’espèce non seulement s’est très bien acclimatée, mais s’est aussi multipliée, en raison d’un taux de reproduction élevé et à l’absence de prédateurs. C’est pourquoi, avec la chute des feuilles en période d’automne et d’hiver, certains habitants ont eu la surprise de découvrir des nids imposants de frelons dans les arbres.

Reconnaissance du frelon asiatique

Le frelon asiatique ou frelon à pattes jaunes (Vespa Velutina) est à dominante noire, avec une large bande orange sur l’abdomen et un liseré jaune sur le premier segment. Sa tête vue de face est orange et les pattes sont jaunes aux extrémités. Il ne doit pas être confondu avec le Frelon Européen (Vespa Crabro) à l’abdomen jaune clair avec des bandes noires. Sa tête est jaune de face et ses pattes sont marrons. Il est plus imposant et peut mesurer jusqu’à 4 cm.

Lutte collective

Depuis 2011, la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON) du Finistère a mis en place un réseau de surveillance, de lutte collective et de piégeage des fondatrices de cette espèce avec l’appui de la profession apicole.

Le Pays  des Abers, dans le cadre d’une convention avec la FDGDON, a intégré ce programme de lutte collective volontaire depuis 2015 afin de contrôler la progression de cette espèce et de limiter les nuisances occasionnées par son installation sur le territoire.

Le meilleur moyen de lutter contre la propagation du frelon asiatique est la destruction des nids primaires.

Que faire en cas de découverte d’un nid suspect ?

Vous avez localisé un nid actif de frelons asiatiques sur votre propriété ? Appelez la mairie de Plouguerneau au 02 98 04 71 06. 

Un agent référent se rendra chez vous pour confirmer qu’il s’agit bien d’un nid de frelon asiatique et détruire le nid s’il est à son stade primaire. Au delà, il vous indiquera la marche à suivre afin de faire éliminer votre nid par un professionnel.

Destruction gratuite
Dans tous les cas, n’aurez rien à régler : les destructions des nids de frelons asiatiques sont intégralement prises en charge par la communauté de communes du Pays des Abers.

Comment reconnaitre le frelon asiatique ?

Long de 20 à 25 millimètres pour les ouvrières, jusqu’à 30 mm pour les reines, à dominante noire, une large bande jaune- orange sur l’abdomen et les pattes jaunes aux extrémités, le frelon asiatique (Vespa velutina) est un peu plus petit que le frelon européen (Vespa crabro). Son nid de forme sphérique ou ovale peut atteindre jusqu’à 100 cm de diamètre. Il est souvent accroché à des hauteurs importantes, mais aussi sous un abri aéré. 

Quels sont les facteurs de risques ?

Le frelon asiatique n’est pas plus dangereux et agressif envers l’homme que tout autre hyménoptère (guêpe, frelon européen, abeille) tant qu’il n’est pas dérangé et qu’on ne s’approche pas de son nid. Auquel cas, il peut attaquer en groupe. Son venin n’est pas particulièrement toxique, en revanche son aiguillon peut traverser les tissus épais et piquer en profondeur (1 cm) et surtout pulvériser du venin à distance. 

Seul un choc est à craindre chez les personnes qui sont allergiques aux piqûres de ces insectes. A ce jour, la quasi-totalité des attaques de frelons asiatiques sur l’homme en France ont eu lieu à proximité de nids actifs ou de nids décrochés, mais incomplètement détruits, voire accidentellement lors de travaux de jardinage ou d’entretien d’espaces verts.

Quel est le bilan de l'année 2021 ?

L’année 2021  a été marquée par une augmentation du nombre de nids détruits sur le territoire des Abers avec 301 nids contre 243 en 2020 soit une augmentation de 24 %. Il est à noter que l’année 2020, très particulière en tout point, ne constitue pas une année de référence. Elle présentait une très forte baisse (40 %) du nombre de nids détruits sur le territoire par rapport à 2019. En effet, la crise sanitaire et les confinements n’avaient pas favorisé la détection des nids.

Où puis-je me renseigner ?
  • Portail d’actualité de l’INRA : http://www.inra.fr/
  • Actualités de l’INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel) : http://inpn.mnhn.fr/
  • Fiche d’aide à l’identification du frelon asiatique : http://inpn.mnhn.fr
  • Les organisations apicoles (abeille finistérienne et GDS apicole) mettent à disposition des apiculteurs des pièges. Certaines règles doivent cependant être respectées. Elles sont décrites dans le fichier suivant : Note FDGDON Finistère

À LIRE AUSSI

RECYCLER VOTRE VIEUX BATEAU GRATUITEMENT

RECYCLER VOTRE VIEUX BATEAU GRATUITEMENT

1 000 bateaux recyclés d’ici la fin de l’année. C’est l’objectif que se sont fixés la Région Bretagne et l’éco-organisme national APER. Si vous avez...